Comment descendre les vins à la bonne température

La température d’un vin est intimement liée au plaisir que l’on ressentira en le dégustant. Mais comment faites-vous pour le mettre à la bonne température, exactement ? Lors d’un cours d’oenologie que j’ai fait à Toulouse, j’ai appris que je ne m’y prenais pas du tout de la bonne manière pour mettre un vin à température. Du coup, je partage avec vous mon savoir tout neuf ! Pour bien mettre le vin à température, le seau à glace est indispensable. On y met de l’eau fraîche, avec plus ou moins de glaçons, pour refroidir un vin ou le maintenir à la bonne température. Il convient aussi bien à un vin rouge, qu’on veut descendre vers 15 °C, qu’à un champagne que l’on souhaite frapper. Pour réchauffer une bouteille de vin rouge, qui est à température de la cave, il faut de la douceur ! La passer sous l’eau chaude ou dans un four à micro-ondes, la poser sur le radiateur ou devant la cheminée sont des manières trop brutales. De plus, certaines zones de la bouteille chauffent beaucoup trop. Non, il faut prendre le temps et la remonter de la cave suffisamment tôt. Cela dit, il vaut mieux servir un vin un peu plus frais que trop chaud. Car il est facile de le réchauffer doucement dans le creux de sa main, alors qu’il est franche ment déconseillé d’y rajouter un glaçon ! Si la brutalité semble casser les vins rouges que l’on réchauffe, elle semble moins grave lorsqu’on veut refroidir un vin blanc. Refroidir dans un seau à glace, au réfrigérateur et même… au congélateur, tout convient du moment que l’on s’arrête bien à la bonne température ! Cela ne vous est jamais arrivé, de mettre une bouteille de champagne au congélateur lorsque débarquent quelques amis à l’improviste ? Moi, si ! Mais grâce à ce cours d’oenologie, plus jamais je ne culpabiliserai ! L’oenologue m’a en effet appris qu’il faut juste penser à sortir la bouteille à temps : trop froid, le vin va insensibiliser vos papilles et, en cas d’oubli, le sorbet obtenu est rarement bon. D’ailleurs le plus souvent, le flocon éclate ou pousse son bouchon en se déversant dans le compartiment… Et si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet, je vous invite à suivre un cours d’oenologie : l’on y profite d’informations et de conseils bien utiles ! Je vous mets en lien celui que j’ai suivi, si vous habitez de ce côté. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de ce cours d’oenologie à Toulouse.

vin