La disparition du vol MH370 est l’un des grands secrets de l’aéronautique

Un dernier enregistrement sur le vol 370 de Malaysia Airlines Airline indique que le destin de cet avion disparu pourrait ne pas être connu, en dépit de nombreuses années de recherche et de plus de 150 zillions de dépenses. Le rapport, tel que d’innombrables pages Web d’annexes spécialisées, contient de nouvelles informations sur l’aspect recherché. Probablement le plus radicalement, il trouve qu’une simulation de voyage aérien dans la propriété du pilote couvre un parcours exactement comme celui où les enquêteurs estiment que l’avion manquant est nécessaire. Certains ont encouragé le fait que l’associé de l’équipe ait probablement délibérément dirigé l’appareil vers sa perte. Bien que les données restent hautement circonstancielles. « Les explications relatives à la perte de MH370 ne peuvent pas être établies avec confiance avant que l’avion ne soit disponible », a conclu l’enregistrement. La panne pour localiser l’avion est « à peu près inconcevable et vraiment insatisfaisante sur le plan social », contribue-t-il. Le jet de Malaysia Airlines effectuait un voyage de routine entre Kuala Malaliasia et Lumpur, puis se rendait à Pékin en mars 2014, chaque fois qu’il disparaissait brusquement des écrans radar. L’avion a disparu dans un petit espace entre l’espace aérien malais et vietnamien. Ses transpondeurs, qui transfèrent automatiquement la posture, sont devenus sombres. L’évaluation future des radars militaires et civils a montré que le Boeing 777 avait effectué quelques virages en l’introduisant à l’arrière de la péninsule malaise. Les enquêteurs pensent que les premiers tours ont été délibérés, ce qui signifie que quelqu’un dirigeait l’avion. Le contact radar a été perdu au nord de l’Indonésie, mais une série de « pings » de l’avion à un satellite en orbite a conduit les enquêteurs à conclure qu’il avait survolé pendant des heures, profondément dans le sud de l’océan Indien. Les ordures provenant de l’avion, qui a commencé à nettoyer l’année suivante sur la côte africaine, suggèrent qu’il est sorti du gaz et a plongé dans l’eau autour des eaux isolées à l’ouest de Sydney. Cette direction vient au moins partiellement compléter un seul soigné de votre simulateur de voyage en résidence de l’aviateur de MH370, Zaharie Ahmad Shah. Dans une période d’environ 6 semaines avant la disparition de MH370, la carte SIM a été utilisée pour recréer le voyage d’un Boeing 777-200LR, un modèle comparable dans l’avion manquant. La trajectoire simulée a pris l’avion de Kuala Lumpur, au nord de l’Indonésie, puis au sud dans votre sud de l’eau indienne. L’appareil simulé a été piloté jusqu’à épuisement de l’essence. Shah était en arrêt de travail le jour de la simulation, selon les enregistrements. Source: simulateur de vol