Un bitcoin russe

Prédisant la disparition de la monnaie traditionnelle au profit de son analogue électronique, un député russe propose à la Banque centrale du pays de mettre en place une monnaie cryptographique nationale. Si les crypto-monnaies sont à ce jour interdites en Russie, rien ne doit empêcher le pays de suivre le progrès économique, estime le député Vladimir Petrov, qui propose de lancer un «bitcoin russe». Cette initiative a été détaillée dans une demande qu’il a adressée à la Banque centrale et au Centre russe de recherche et développement Skolkovo. «Au cours des deux dernières années, l’économie mondiale a subi d’importantes mutations. Des monnaies cryptographiques qui étaient initialement considérées comme une rareté ont fini par trouver leur place au sein du système financier», explique-t-il dans un communiqué diffusé par son service de presse. «Elles (les crypto-monnaies, ndlr) sont devenues aussi populaires que mêmes les personnes ordinaires, qui sont loin des marchés financiers et des bourses, ont commencé à utiliser la monnaie cryptographique dans leur vie de tous les jours», poursuit le député. Dans le même temps, M. Petrov note que la législation russe reste floue par rapport au statut de la monnaie cryptographique. «L’émission des substituts monétaires est interdite en Russie, mais la loi n’établit pourtant pas de responsabilités pour ce genre d’activité», observe-t-il. Dans cette optique, le député estime que la Banque centrale pourrait définir le statut légal de la monnaie cryptographique russe tandis que le Centre russe de recherche et développement Skolkovo serait en mesure d’élaborer les algorithmes nécessaires pour la mise en place de cette dernière. «Tout comme les billets de banque ont autrefois remplacé les pièces d’or, les cybermonnaies viendront remplacer l’argent sous sa forme habituelle», a-t-il résumé, avant d’ajouter: «Notre pays ne doit pas rester en marge du progrès financier, nous devons être capables de mettre en place une infrastructure valable pour assurer le lancement du bitcoin russe.»