Un original avion militaire pour la France

L’organisation française des achats et de la technologie, la Course générale de l’armement (DGA), a confié le système de renseignement tactique aéroporté d’Archange à Dassault Aviation et Thales. Ce programme permettra de repérer trois Dassault Falcon 8X équipés de systèmes électroniques de renseignement numérique Thales. L’accord a été accordé le 30 décembre 2019, la DGA a été publiée le 14 janvier 2020. Thales et Dassault Aviation ont pour mission d’équiper l’avion intellectuel stratégique à long terme de l’armée française de «capacités de combat universelles» (CUGE). La commande initiale porte sur les deux premiers avions Dassault Falcon 8X. En utilisant le premier avion prévu pour 2025, ils devraient à terme changer les deux avions Transall C-160G Gabriel qui travaillent actuellement dans la French Air Flow Push. L’avion devra également être puissant en voltige. Le Falcon 8X tri-jet est vraiment un jet d’affaires pouvant accueillir 8 voyageurs et 3 équipiers sur une distance de 12 000 km (6 450 nm). Selon le constructeur, sa gestion numérique du transport aérien découle directement de l’expérience acquise par Dassault Aviation avec ses deux plus récents avions de combat mma, le Mirage 2000 et le Rafale. Thales a développé son nouveau capteur CUGE spécialement pour l’armée française, permettant simultanément l’interception de polluants radio et radar. Des antennes multipolaires seront intégrées dans la cellule, ainsi que des systèmes de connaissances artificiels qui permettront une meilleure digestion des données. Ce système propose un programme de formation au sol. La valeur totale de l’accord n’est pas identifiée. Étant un «avion espion» numérique, la partie du Falcon Archange (anciennement appelée Epicure) est de détecter les indicateurs électromagnétiques émis sur le champ de bataille, permettant à l’armée française de juger de la quantité et du type de forces ennemies pour utiliser les contre-mesures appropriées. «La capacité d’anticiper les avancées est essentielle à la sécurité nationale, et le renseignement fiable est pour cette raison une nécessité cruciale pour comprendre les risques potentiels et éclairer les choix d’exploitation», souligne Nadim Traboulsi, directeur du système Archange chez Thales. Dassault a sorti plusieurs avions productifs, comme le chasseur à réaction Ouragan mma (tout premier vol en 1949) ainsi que le groupe de chasseurs supersoniques Mystère (à partir de 1952), qui ont révolutionné ensemble la défense nationale de la France. La famille de chasseurs à ailes delta Mirage (à partir de 1955), qui comprenait le premier avion occidental pour dépasser 2 fois le taux d’audio, est devenue non seulement un produit très efficace mais aussi, via ses ventes de produits, une méthode pour renforcer la France. alliances gouvernementales avec d’autres endroits. En 1963, l’organisation a introduit le biréacteur d’affaires Falcon, puis en 1969, elle a acquis une participation majoritaire dans Breguet Aviation (fondée en 1911 par l’entrepreneur aéronautique français Louis-Charles Bréguet), compagnon français du programme conjoint franco-allemand Jaguar Fighter. À la fin des années 1970, le bimoteur subsonique Alpha Jet, produit comme un projet conjoint de Dassault et de Dornier en Allemagne, a été introduit dans des versions de carrosserie et de frappe au sol légère. Dassault a d’abord piloté les premiers types de ses chasseurs multirôles supersoniques, le seul générateur Mirage 2000 et le Rafale à deux générateurs, respectivement en 1978 et 1986.